Formation diplômante de niveau I

dEIS (Diplôme d’État d’Ingénierie Sociale)

Ce diplôme vise à répondre à la fois au perfectionnement de ceux dont la fonction d’encadrement nécessite aujourd’hui de solides compétences analytiques et méthodologiques pour concevoir l’action et l’organiser et aux besoins de qualification de ceux qui postulent à des responsabilités engageant l’orientation et la décision, relatives à leur mission, dans une perspective de développement… mais aussi une formation à la recherche et par la recherche en travail social.

Le DEIS est le seul diplôme d’État du secteur social et médico-social et du CASF à intégrer un apprentissage conséquent à la démarche de recherche en sciences sociales et humaines. La double diplomation DEIS-Master 2 Recherche, permet d’envisager une poursuite d’études ultérieure vers un doctorat.

Informations pratiques relatives à la formation DEIS

Coût administratif :  95 €

Coût total de la Formation, selon le mode de prise en charge  :

  • Plein tarif : 13500 €
  • En cas de prise en charge financière individuelle, un abattement est prévu : contactez-nous !
  • Pour tout autre financement consultez notre page Financements.

Durée : 853 heures.

Formation DEIS portée par l’IRTS Paris Île-de-France et l’IRIS dans le cadre du GR1 (1er groupement d’île-de-France comprenant plusieurs acteurs de la formation en travail social), en concomitance avec le Master 2 recherche « Travail, action sociale et société » du Conservatoire National des Arts et Métiers de Paris.                    

Le DEIS proposé par le GR1 souhaite promouvoir la formation des cadres du secteur sanitaire, social et médico-social, en particulier dans sa dimension d’expertise et de recherche.

Une formation pour les  «  cadres managers et développeurs » de projets dans un contexte d’évolution du secteur social et médico-social…

Les transformations sociales, la territorialisation et la complexité croissante des dispositifs liés aux politiques sociales et à l’action sociale et médico-sociale, les exigences d’adaptation et de qualité des réponses à apporter aux besoins des usagers, la prise en compte du contexte européen impliquent pour les organisations des besoins de compétences accrus, sur des profils métissés de cadres développeurs et managers, positionnés sur les fonctions d’expertise-conseil, de conception et développement de projets et d’évaluation, nécessitant une mobilisation transversale des ressources humaines. 

Ils sont tout d’abord des experts des politiques sociales, de l’action sociale et médico-sociale. Ils sont donc en mesure d’exploiter les références professionnelles et les connaissances pluridisciplinaires acquises, de tenir compte des différentes politiques publiques pour analyser et problématiser des questions sociales, d’interroger les politiques et les actions, de proposer et conduire des programmes ou des projets complexes.

Ces compétences sont également transférables dans le champ de la formation. » (Arrêté du 2 août 2006 relatif au Diplôme d’État d’Ingénierie Sociale, Annexe 1, Référentiel professionnel)

Fonctions 

Leurs compétences les appellent à occuper des fonctions dont l’agencement dépend des organisations qui les emploient (…).

Ces fonctions et les compétences associées ont pour caractéristique de s’appuyer sur des démarches de coproduction, à l’interne et à l’externe des organisations. Elles contribuent en conséquence à l’articulation et à la mise en cohérence des objectifs, des missions et des moyens de l’action sociale à travers ses politiques et ses interventions.

A l’intersection des domaines politique et technique, elles permettent d’éclairer la compréhension des enjeux propres à chacun d’eux et de favoriser leur rapprochement.

 

La formation DEIS est ouverte aux candidats qui remplissent au moins une des conditions suivantes (arrêté du 2 août 2006) :

  • Être titulaire d’un diplôme au moins de niveau II, délivré par l’Etat et visé à l’article L. 451-1 du code de l’action sociale et des familles.
  • Être titulaire d’un diplôme national ou diplôme d’Etat ou diplôme visé par le ministre chargé de l’enseignement supérieur sanctionnant un niveau de formation correspondant au moins à cinq ans d’études supérieures ou d’un diplôme, certificat ou titre homologué ou enregistré au répertoire national des certifications professionnelles au niveau I.
  • Être titulaire d’un diplôme au moins de niveau III, délivré par l’Etat et visé à l’article L. 451-1 du code de l’action sociale et des familles et justifier de trois ans d’expérience professionnelle dans le domaine de l’intervention sociale.
  • Être titulaire d’un diplôme du secteur paramédical délivré par l’Etat, homologué ou enregistré au répertoire national des certifications professionnelles à un niveau au moins égal au niveau III et justifier de cinq ans d’expérience professionnelle dans le domaine de l’intervention sociale.
  • Être titulaire d’un diplôme national ou diplôme d’Etat ou diplôme visé par le ministre chargé de l’enseignement supérieur sanctionnant un niveau de formation correspondant au moins à trois ans d’études supérieures ou d’un diplôme, certificat ou titre homologué ou enregistré au répertoire national des certifications professionnelles à un niveau au moins égal au niveau II et justifier de trois ans d’expérience professionnelle dans le domaine de l’intervention sociale.
  • Appartenir au corps des directeurs des services de la protection judiciaire de la jeunesse, ou au corps des éducateurs de la protection judiciaire de la jeunesse, ou au corps des directeurs, des chefs de service ou des conseillers d’insertion et de probation de l’administration pénitentiaire et justifier de trois ans d’expérience professionnelle dans le domaine de l’intervention sociale.

Les candidats titulaires d’un diplôme délivré à l’étranger fournissent une attestation de comparabilité délivrée par le CIEP ENIC-NARIC.

La formation est également accessible aux personnes ayant validé un ou deux domaines de compétences du DEIS par la VAE.

N.B. Dans tous les cas, la durée d’expérience professionnelle doit être comptabilisée en équivalent temps plein et être postérieure à l’acquisition du diplôme permettant l’accès à la formation (DGAS – Circulaire du 1er septembre 2006).

    Objectifs de la Formation DEIS :

    • Acquérir les connaissances et savoir-faire nécessaires aux différentes fonctions. 
    • Savoir construire un positionnement professionnel adapté en fonction du contenu et de la configuration des postes sur lesquels débouche le DEIS : directeur technique rattaché à une direction générale, chargé de mission ou conseiller technique interne à une association ou à une collectivité territoriale, consultant externe, animateur de réseau, chargé d’études et recherche, etc…
    • être porteur de réflexion distanciée et d’innovation, dans une perspective d’aide à la décision éclairée des instances politiques et stratégiques.
    • Réussir les épreuves de certification du DEIS et du Master 2 « Travail, Action sociale et société ».

    Contenu : 

     893 heures, dont 175 heures de formation pratique (étude de terrain)

    Domaines de formation :

    • DF1 : production de connaissances : outils conceptuels d’analyse ; anglais ; démarches de recherche en sciences humaines et sociales (308 h)
    • DF2 : conception et conduite d’actions : politiques sociales ; épistémologie ; ingénierie ; étude de terrain (432h30) 
    • DF3 : communication et ressources humaines : gestion et dynamique des ressources humaines ; information et communication (152h30)

    La formation pratique consiste en une étude de terrain collective en réponse à une commande institutionnelle. Elle correspond à 175 heures – dont 36h30 d’accompagnement méthodologique – intégrées dans le calendrier de la formation.

    NB : Pour les titulaires du DSTS, du CAFERUIS et du CAFDES des dispenses règlementaires sont prévues et des allègements de formation possibles (examen des situations individuelles au moment de l’admission).

    Organisation :

    • 5 jours consécutifs par mois, de septembre à juillet, sur les deux premières années (semestres 1 à 4).
    • 1 jour hebdomadaire au 1er semestre et 2 jours hebdomadaires au 4ème semestre  dans le cadre du master 2.
    • 10 heures de suivi individuel de mémoire  de master 2 la 3ème année (semestres 5 et 6).

    Avant l’envoi d’un dossier, le candidat doit vérifier la recevabilité de son diplôme (niveau et champ) et le nombre d’années d’expérience professionnelle dans le secteur de l’intervention sociale.

    En cas de doute sur la validité de leur diplôme et de leur expérience, les personnes intéressées par la formation sont invitées à contacter le/la responsable de formation pour vérification. 

    Déroulement de l’épreuve : 

    • Une préparation à l’entretien (1 heure) : analyse d’un texte d’actualité en relation avec les domaines de compétences du diplôme, à mettre en lien avec des exemples et/ou des expériences personnelles. 
    • Un entretien individuel (1 heure maximum) avec un jury composé de 2 personnes : un formateur et/ ou un professionnel du secteur. Les supports en sont le texte de présentation personnalisé du parcours professionnel intégré au dossier et l’analyse du texte. 

    L’entretien doit notamment permettre d’apprécier : 

    • La correspondance du projet du candidat et de ses centres d’intérêts principaux avec les objectifs de la formation ; 
    • Les motivations et les argumentations qui conduisent au choix de cette formation ; 
    • La capacité à se projeter dans des fonctions correspondant au référentiel du diplôme ; 
    • La capacité du candidat à mener le projet de formation à son terme, notamment au regard de la compatibilité des engagements personnels et professionnels avec les engagements de la formation ; 
    • La capacité à communiquer, à structurer le propos, à argumenter. 

    N B : Il est important de préciser lors de l’épreuve orale, sous quel statut financier sera suivie la formation (CIF, Demandeur d’emploi…). 

    Résultats : 

    Une commission d’admission prend en compte l’ensemble du dossier et les conclusions du jury de sélection pour prononcer l’admission ou non du candidat. 

    En fonction du quota annoncé sur la « fiche formation », il est établi une liste principale et une liste d’attente des candidats admis. Sur la liste principale, les candidats admis bénéficiant d’un report avec un accord de prise en charge et les candidats admis ayant déjà un accord de financement, seront prioritaires. 

    Les résultats sont consultables par le candidat sur son compte personnel IRTS et sont envoyés par mail avec accusé de réception. 

    Validité de l’admission : 

    Il appartient aux candidats de transmettre la fiche de confirmation d’inscription dans les délais indiqués, accompagnée de l’accord de financement/prise en charge. 

    Les candidats qui ne peuvent pas entrer en formation pour la rentrée qui suit peuvent demander un report d’entrée en formation pour l’année suivante. Soit en cochant la mention « report » sur la fiche de confirmation, soit par une demande écrite (e-mail ou courrier) adressée à la/au responsable de formation.

    Sans ce retour, le report ne pourra être pris en compte. Cette demande doit être reconfirmée par écrit au plus tard en juin de chaque année précédant la rentrée. Le report d’entrée en formation est systématiquement accordé à tous candidats admis qui en fait la demande et est valable 3 ans à partir de la date de la commission d’admission. 

     Évaluation et certifications :

    •   Épreuve « Ingénierie de développement » : Étude de terrain collective (DC2).
    •   Rédaction d’un article relatif à l’une des 4 compétences du DC3 Communications et ressources humaines.
    •   Mémoire de recherche à dimension professionnelle validant le DEIS (DC1).
    •   Mémoire de recherche validant le  Master 2.
    •   Passation du BULATS, test d’évaluation linguistique de l’anglais dans le cadre du Master.
    X